Aube, sur la digue le long du Rhin

Le soleil levant blanchit l’horizon d’une lueur laiteuse et douce. La ligne d’horizon, délicatement déssinée par les versants grisâtres de la Forêt Noire, soupire. Le Rhin taille une plaie fertile dans la plaine d’Alsace entre Vosges et Forêt Noire. Et sur la digue, je me suis assise pour contempler le spectacle du levant qui chaque jour se propose au regard par d’innombrables lectures.

Sur la Digue le long du Rhin

(c) Texte et peinture Eliane Karakaya

Publicités

A propos elianekarakaya

Web :https://www.karakaya.fr Blog : https://elianekarakaya.wordpress.com
Cet article, publié dans Errances, Rythmes et Forces, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s