Sur la digue le long du Rhin

Elles étaient à quatre et quittaient le Port Autonome de Strasbourg pour remonter le cours du fleuve. Amarrées les unes aux autres par des procédés dont les bateliers connaissent parfaitement les arcanes, elles glissaient sur l’eau avec une légèreté apparente qui entrait en contradiction avec la lourdeur de leur chargement. Le niveau de l’eau était très élevé sur la coque, mais le Rhin restait serein et ne semblait pas souffrir de la charge des quatre péniches, leur passage n’était peut-être pour lui que la douce caresse d’une plume !

eliane karakaya-peniche-rhin

Peu à peu, elles disparurent au loin. La brume les recouvrit alors d’un voile  aux lueurs hivernales et les abords du Rhin s’auréolèrent d’une atmosphère singulière. Sur la rive d’en face, les amas de brume flottant sur la ligne d’horizon qu’offraient les forêts rhénanes, me proposaient alors cette lecture émotionnelle comme une transgression de la réalité du regard pour en ouvrir les horizons de l’imaginaire…

Forêt rhénane 6

 (c) Texte photo et peinture – Eliane Karakaya

Publicités

A propos elianekarakaya

Web :https://www.karakaya.fr Blog : https://elianekarakaya.wordpress.com
Cet article, publié dans Les forêts rhénanes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sur la digue le long du Rhin

  1. Je commente car je suis ravie de lire un article de cette qualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s