Souvenances d’un samedi pluvieux dans les forêts Vosgiennes

Un ciel bas et lourd de pluie effleurait les versants des forêts vosgiennes, mais la générosité printanière rendait la nature luxuriante et fougueuse. Quelques rares percées de lumière créaient des ombres voyageuses sur les massifs qui semblaient jouer de ces rais fortuits pour offrir au regard les multiples visages de leurs pentes boisées. Tantôt sombres et bleutées, tantôt verdoyantes et gaies, elles étaient porteuses de toutes les vies présentes et futures.

Pluie sur les Vosges

L’aquarelle (56×72 cm) ci-dessus a été réalisée suite aux souvenances d’un ciel menaçant de pluie lors d’une  randonnée  effectuée autour du Château du Nideck dans les Vosges.

 

Publicités

A propos elianekarakaya

Web :https://www.karakaya.fr Blog : https://elianekarakaya.wordpress.com
Cet article, publié dans Errances, Rythmes et Forces, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s